Major Blog

Le blogue des conseillers/Advisor’s Blog

L’Odyssée du conseiller…

ivestCoupable par association! Voilà l’effet amplifié de la dernière affaire financière à voir le jour au Québec. Les conseillers financiers sont tous des suspects! Avant, on se méfiait des garagistes, après ce fut le tour des avocats, des dentistes, des vendeurs de thermo-pompes, des réparateurs de bugs de l’an 2000 pour tondeuses… Ast’heure on « varge » sur tous les conseillers financiers sans retenus. Même la revue Protégez-vous qui a l’habitude de traiter de toasters et de pneus d’hiver, s’en est mêlé pour hausser ses ventes avec un sujet qui vend de la copie. C’est la nouvelle mode! En prenant une marche dans le parc, même le chien du voisin se sauve sous mes pas! Je « paranoïs » à peine. Il faut dire que j’ai un terrible secret: Je suis conseiller en sécurité financière et en fonds d’investissements. En plus, je connais quelqu’un qui connait quelqu’un qui connait quelqu’un qui a déjà vu Conrad Black. En plus en 2001, un de mes gars a déjà patiné à l’aréna qu’a fréquenté la fille de Lacroix. C’est pas tout, sur l’affiche externe… de la bâtisse de mon bureau… Il y a le mot Triglobal! Et paf! Ça y est, le Mack Truck vient de me frapper. Une cliente qui verse 200 piasses par mois dans son REER Sunlife a entendu tout croche LA nouvelle à la radio. Elle m’appelle pour me demander de retirer tous ses fonds. Je lui demande c’est quoi le rapport? Elle me dit qu’elle a vu la pancarte Triglobal sur l’édifice. Oui mais, vous avez des REERS directement avec la Sunlife madame, ça passe pas par Triglobal, pis même là, les placements mis en cause sont les fonds Ivest et Focus, pas les vôtres! La panique dans la voix, elle voulait sortir ses REERS Sunlife. Me voilà coupable par association.

Bien que mes clients n’ont que des placements dans des sociétés établis comme Fidelity, AGF, Mackenzie, CIBC , AIM, Manuvie, Standard Life… et je prends un soin jaloux à leur faire signer les chèques directement à la société de fonds. J’ai passé la journée d’hier au téléphone à répéter à plusieurs que je ne les jamais amené aux Bahamas ou encore que mon nom ne figure pas dans la liste des individus derrière Focus et Ivest. T’es un tzaziki, toi déjà? Mon crime: Une petite brochette d’actionnaires et de dirigeants (sans permis plein exercice) de la firme auraient vendus des fonds Offshore! Remarquez que les banques canadiennes le font tous les jours. Mais, là n’est pas la question. On prétend qu’ils ont vendus des parts de Hedge funds offshore à l’agonie. Les investisseurs peinent à récupérer leurs mises. Deux gaffes pour le prix d’une: Offshore et Hedge funds! Quelle merde! Ces deux catégories sont vraiment les SPAMS de la finance. Bravo l’AMF pour avoir agit rapidement. Avec le syndic maintenant aux commandes de la firme, la cabane est sécurisée (…avant sa vente?). Je n’aime pas ça, je vis une passe difficile car j’ai à me justifier pour l’imprudence des autres mais, ça va passer. Comme chez le dentiste, on m’enlève une dent de sagesse à froid, mais c’est pour mon bien! J’accélère mes démarches pour redémarrer la nouvelle année avec un nouveau superviseur de transactions. Fini les mini-boîtes de courtage, je m’accroche maintenant à une compagnie d’assurance. Dommage pour les petites firmes québécoises mais, je crois qu’elles devront s’allier ou disparaître. Je ne donne pas cher de leur peau. Les dommages collatéraux vont frapper durement tous les petits joueurs. Le public et les conseillers en ont ras le bol!

Enfin, n’oublions pas un détail: les investisseurs qui ont fait le choix personnel de faire des cachettes à l’impôt ont à se questionner. Il y a le receleur, l’acheteur et le voleur. Il y a l’athlète, le médecin et le pusher de stéroïdes. Les cochonneries, c’est comme chez McDo, ça vient en trios!

2 commentaires»

  g prescott wrote @

Maintenant Monsieur Major vous commencez
à comprendre ce que cela fait de faire salir son nom et sa réputation dans les journeaux et dans les blogues par des gens qui se satisfont de demi-vérités ou de faits non-avérés. En tant que conseiller affilié à Tri-Global comment vous sentez-vous?
Posez-vous la question si la société avec laquelle vous vous êtes affilié s’était appelée Desjardins ou Banque Nationale, pensez-vous que l’AMF se serais dépêchée de la mettre en tutelle avant qu’une enquête ait seulement débutée? Tri-Global ne vaut maintenant plus rien et je suis sûr qu’avant longtemps Jean Robillard, le syndic, va annoncer que rien ne cloche dans les transactions courantes et il va réouvrir les transactions, si ce n’est pas déjà fait. En passant, je peux d’ores et déjà prédire une excellente année pour Jean Robillard. Il pourra mettre des comptables juniors en remplacement du personnel de Tri-Global et facturer 500$ de l’heure pour chacun de ses petits soldats jusqu’à que la réserve de Tri-Global soit vidée, avec bien sûr l’assentiment de la Ministre des Finances.
Ensuite on va vous annoncer que les transactions illégales ont été faites par 5 ou 6 représentants et que aucun argent n’a transigé par le compte in trust mais que cela justifiait amplement le besoin de mettre 263 représentants à la rue et d’insécuriser dieu sait combien de milliers de clients.

Depuis l’affaire Norbourg, on ne vit plus maintement dans une société de droit. On se sert des exceptions de la loi comme de la règle et on fait le procès des conseillers dans les médias. C’est une nouvelle justice plus expéditive.
Je vous souhaite ainsi qu’à vos collègues de Tri-Global de ne pas trop faire de dépression et je souhaite que vos clients soient patients et tolérants en cette nouvelle année 2008

G. Prescott

  Fabien Major wrote @

J’ai toujours bien imaginé ce que cela fait de faire salir son nom, ou de celui de sa firme. Mais, il y a une nuance: ici ni le mien ni celui des 263 honnêtes conseillers n’est mis en cause. Je suis peut-être le premier bloggeur à en parler, et je ne me gène pas. Comme conseiller indépendant, j’irais me faire voir ailleurs. Je ne fait jamais la promotion d’une firme (ni de celle-ci ni d’une autre). Cette histoire fera beaucoup de dommage collatéral. Les conseillers indépendants sans reproche vont devoir passer au détecteur de rayons gammas pour garder certains de leurs clients. Tout comme dans les affaires Norbourg et IForum, 99,9999% des conseillers sont intègres et sont d’un professionnalisme exemplaire. Je trouve qu’il est dommage que le Québec manque cruellement de journalistes chevronnés en finance. Certains bémols dans ce genre d’affaire doivent être apporté dès le départ. Mis à part David Gentille de la SRC. Très peu ont précisé les nuances, parce qu’ils ne comprennent pas le domaine ou pire parce qu’ils y sont affecté contre leur gré avant de passer… aux sports ou aux arts et spectacles. Rappelons qu’il y a gestion de capital… et ses 263 planificateurs et représentants en fonds communs de grands institutions et… Gestion de fortune… et ses 2 actionnaires aux tactiques « questionnables ». Même Monsieur Arcand a omit de préciser un fait majeur: l’actif le plus imposant de Gestion de Capital Triglobal (+ de 10%) se trouve avec les fonds… Mackenzie, propriété de Power corp et..de LA Presse. L’AMF a bien fait d’intervenir si tôt. Il faut écarter les doutes rapidement et passer à autre chose. Bonne année 2008 Monsieur Prescott, ca m’a fait grand bien de vous lire.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :